Andy Warhol au musée

Ce dimanche, étant d’une nature plutôt casanière, j’avais prévu regarder les murs toute la journée en sirotant un café. C’était sans compter sur Alexia, qui a décidé de me trainer au Musée des Beaux-Arts, (ok ok, je n’ai pas été très dur à convaincre), pour voir Warhol Live, l’expo sur l’oeuvre d’Andy Warhol (aka le weirdo new yorkais aux cheveux blancs par excellence).

Si vous aimez vous poser des questions devant des oeuvres, dans le genre de « calisse, kessé ça? » ou encore « j’me demande si les 50 « this side up » sont tous pareils? », cette expo est pour vous. Warhol était vraiment spécial et avait une vision assez unique de l’art. Perso, j’ai aimé, mais le fait qu’il a compté dans son cercle de proches le Velvet Underground et les Mothers of Invention fait que je suis vendu.

La première partie de l’expo se concentre sur les créations artistiques plus « classiques » de Warhol alors que la 2e couvre l’époque plus « musicale », avec une salle remplie de pochettes d’albums crées par Warhol (wow!), une salle remplie de photos du Velvet Underground (re-wow!) et d’affiches de spectacles (re-re-wow!). Ensuite, la totale, une salle toute blanche avec un gros banc circulaire dans le milieu, où les gens se reposent. Y’a des stroboscopes qui flashent et des chansons du 1er disque du Velvet qui jouent (W-O-W majuscule avec des tirets). Dans un présentoir, on voit 2 vieilles guitares, dont une Stratocaster d’époque. Alexia pourra témoigner, j’étais vrmt fatikants avec mes analyses poussées. Finalement, les salles suivantes montraient des portraits des artistes qui ont gravité autour de Warhol dans les années 70 et 80. On notera la présence des Stones (et de Jagger surtout) et de Debbie Harry, chanteuse de Blondie. Notons aussi que je suis passé devant son portrait sans réagir, j’ai continué de marcher quelques pas et soudain, je prends conscience de la toune qui joue.

Oreilles de John: heille, j’la connais c’te toune là, c’est quoi déja?
Mémoire de John: kessé tu veux, je me reposais là…
Oreilles: c’est quoi la toune qui joue? tu la connais pis tu l’aimes!
Mémoire: euh, c’est pas du Blondie?
Oreilles: je pense que oui!!!
Yeux de John: heille les boys, z’avez pas vu le portrait tantôt, ca ressemblait drôlement à la chanteuse de Blondie, non?
Corps de John, pris de spasmes: aille!! j’aime ce musée!
Donc, si vous aimez Warhol (ou souhaitez le découvrir PLUS), le Musée des Beaux-Arts accueille son expo jusqu’au 18 janvier prochain. Ca coute 15 piasses pis c’est ben l’fun.

– image tirée du site du Musée: on reconnait dans l’ordre Gerard Malanga (il a l’air fou en fille, mais je le trouve pas mal en gars), Nico (muse de Warhol et chanteuse du VU), Donovan (le gars qui joue dans V?), Barbara Rubin (fille), John Cale (du VU), Danny Williams (premier ministre de Terre-Neuve, mais je peux me tromper), Sterling Morrison (du VU), Paul Morrissey (le gars qui répare mon char), Andy Warhol (qui s’interroge ici sur le sens de la vie), Lou Reed (Monsieur VU) et Moe Tucker (la fille du VU, qui chante la sublime «After Hours», mais je la vois pas sur la photo…) à la Silver Factory.

Publicités
Explore posts in the same categories: arts, Musique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :